Ghetto Blaster

28 mars 2008

Jeremy Scott

On ne peux pas éviter Jeremy Scott. Le mec qui était habillé n'importe comment il y a quelques années. Qu'on voyait sur certaines photo de Cobra sans pouvoir expliquer si ce qu'il portait était du second degré.
Jeremy Scott c'est lui, à droite. Un peu l'extrémiste de la new rave. Le Prince de Bel Air à lui tout seul, bref.

js

LE créateur qu'on peut trouver principalement à Colette et Kokon To Zai à Paris.
Il a su créer des pièces, et plus  particulièrement des motifs reconnaissables au premier coup d'œil.
On peut même acheter certains des tissus sur Ebay, à condition de payer le prix fort.
JS  a su développer un univers graphique vraiment intéressant et une mode qui se démarque clairement des clichés habituels. Ses vêtements ne sont plus que du stylisme, mais un mélange entre le graphisme, le design et une certaine scénographie.
La coupe est très différente que ce qu'on nous sert habituellement. Fascinée, je me suis procurée la veste jaune aux motifs de notes de musiques à Kokon To Zai, et se balader avec une pièce comme celle-ci, au niveau visibilité, les gens vous regardent autant que si vous aviez fait un show de crunk complètement nu. C'est dire.

(remarque: en trois lavages à peine, la veste a perdu presque tout son jaune, et les transferts bavent, ce qui est un MAUVAIS point.)

Compter 300 euros pour une veste, 150 pour un leggings et 250 pour une robe.

Exemples?

317150011mCIMG04660030m



Posté par Aeterna à 03:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Shutter Shades

Stronger, de Kanye West, qu'il est inutile de présenter. Tout se passe bien. Premier Apercu. C'était il ya un bout de temps maintenant. Quand tout à coup, à la 41e seconde, le temps s'arrête. Le monde entier crie "WTF?", appuie sur pause.

AsSeenIn
"God! Qu'est ce que c'est que ça? Va t on arriver à un tel stade où on ne peut plus rien faire d'autre pour choquer que de créer des objets absurdes?"

Eh bien oui et non. On les appelle les Shutter Shades (la traduction m'échappe), et avant d'être des lunettes "pour décoder Canal +", elles ont déjà bien tissé leur chemin dans la capitale.

Les ayant achetées (24 dollars, ça me semble plus que honnête), j'ai découvert qu'on ne voit pas si mal à travers.
J'ai également décidé de les tester, pour voir si on a autant la classe que sur les photos de CobraSnake
Une après midi dans le 9e avec mes gentils commerçants old-school, et non seulement les regards fusent, mais aussi les réactions. Impossible d'acheter un kebab, une baguette de pain ou une bouteille de fanta sans :

"Mais vous voyez bien avec?"

"oui oui je vous remercie".

A Citadium, personne ne semble avoir le même problème. Une Fluokid glisse à son pote "Regarde, c'est celle là que j'ai commandé". Plus loin, un gars en chemise Berangère Claire, les a accroché à sa ceinture. Une autre les porte en violet.

Alors, je ne vais pas essayer de rédiger une pseudo maitrise philosophique dans laquelle l'absurdité de ces dites lunettes s'accorderait avec le statut de la mode en général, mais je vais quand même montrer le génie de  Kanye qui, en plus de créer le phénomène avec un objet pas commun, le hisse au rang de must-have.

C'est à dire, comme aujourd'hui, rendre quelque chose de passablement inutile et le transformer en un item indispensable. Bravo.

ss2 ss3 ss1

 

Posté par Aeterna à 02:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

I funk

sharp_boombox

Cessons les explications inutiles. On arrête de parler de blog de tendances.
Les chroniques parisiennes d'un revival.

Posté par Aeterna à 02:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]